Prévenir les soucis de foie pendant les fêtes - Mes Plantes Médicinales

Articles

En prévision des fêtes et des estomacs pleins

Comme le titre l indique, l’article de ce soir est un article préventif! 😛 En effet, Noël approche à grands pas, et avec elle repas délicieux, copieux, gras, lourds sucrés!!! lol C’est pourquoi il a nous falloir ménager notre pauvre foie, et tout notre système digestif! Je vais donc vous présenter quelques plantes cholagogues, c’est à dire qui facilitent le passage de la bile, de la vésicule biliaire à l’intestin et donc stimulantes à la foie de la production et de l’évacuation de la bile, ainsi que des fonctions du tube digestif (d’où l’action sur le transit aussi).

Commençons par l’ artichaut.

  • L’artichaut

L'artichaut
L’artichaut

C’est THE plante spécifique du traitement des problèmes hépatiques. L’artichaut est déjà utilisé comme légume dans l’Antiquité, mais plutôt dans sa forme primaire, le “cardon”, encore cultivé dans le bassin méditéranéen notamment. Plante dont on consomme les côtes (épaisses et souvent épineuses).

Le cardon ou l'"ancêtre" de notre artichaut
Le cardon ou l'”ancêtre” de notre artichaut

Lucius Lunius Moderatus Columella, au 1er siècle (après J.C) en connaissait déjà les vertus thérapeutiques. En effet, la consommation de l’artichaut augmente la production de bile par la vésicule, améliore son passage vers l’intestin, stimulant donc les fonctions intestinales et stimule les fonctions urinaires. De plus, il lutterait contre les radicaux libres responsables du vieillissement prématuré des cellules de l’organisme, et dans le cas présent, des cellules du foie.

Comment s’utilise l’artichaut?

  • Vous pouvez le consommer dans vos repas, mais cela ne suffira pas pour obtenir un effet thérapeutique marqué.
  • Vous pouvez l’utiliser en décoction : 6 cuillères à soupe de feuilles pour un litre d’eau à laisser bouillir pendant 10 à 15 minutes, à prendre matin, midi et soir avant les principaux repas. Attention, cette préparation s’avère d’un goût peu appréciable, très amère. Vous pouvez éventuellement y ajouter de la menthe pour masquer un peu le goût, mais attendez vous à quelque chose de peu ragoûtant, mais d’efficace! 😉

Nous allons poursuivre en évoquant :

  • Le pissenlit

Graines de pissenlit
Graines de pissenlit

Outre le fait qu’il soit délicieux à consommer ( je vous invite à lire mon article “cuisine” https://www.mes-plantes-medicinales.com/derriere-les-fourneaux/), le pissenlit offre des vertus appréciables lors de repas trop copieux, de troubles hépatiques ou de constipation!

En effet, le pissenlit stimule les fonctions biliaires, et implique donc une amélioration des fonctions intestinales, notamment la contractilité, luttant ainsi contre la constipation.

Il stimule les sécrétions digestives, c’est à dire à la fois celles de la vésicule biliaire et de l’estomac. Améliorant les fonctions digestives.

Et bien entendu, la fonction d’élimination urinaire, est elle aussi stimulée… Pisse-en-lit… Son nom parle de lui même! Lol

Vous pouvez donc le consommer:

  • en salade, surtout lors d’un repas copieux et trop riche, qui risque de mettre votre foie à l’épreuve. (Pourquoi ne pas remplacer votre salade habituelle par une bonne salade de pissenlit par exemple! Elle passera toute seule!).
  • Ou en décoction: 10 cuillères à soupe de feuilles (fraîches de préférence) et de racines (soit environ 50 grammes) pour un litre d’eau, que vous laisserez bouillir pendant une vingtaine de minutes, puis laisserez infuser quelques heures. A prendre matin et soir.

Vous êtes à présent paré pour vos repas de fête! Mais rappelez vous… L’excès nuit en tout… 😉

Partagez l' article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •   
  •   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *