Les cors qui vous mènent la vie dure - Mes Plantes Médicinales

Articles

Ils vous mènent la vie dure… Ces cors!

pieds-cors

Les longues marches du week-end, les interminables trajets à pieds maison-boulot… Vous en avez plein les bottes (ou les pieds!)?!! et vous voyez fleurir les cors sous vos pieds?! C’est douloureux, ça vous indispose, et c’est franchement disgracieux?! Certes. Mais vous en avez de la chance! Lisez ce qui suit, et vous verrez qu’il en faut peu pour être heureux dans ces baskets ou ses talons hauts!

Pour lutter contre les cors (et les verrues, qui par ces temps de piscine, bourgeonnent de façon forte impressionnante sous nos pieds et ceux de nos chers bambins), vous pouvez faire appel:

  • au suc de chélidoine
  • au suc de figuier
  • ou aux fleurs de souci ou Calendula officinalis

La Chélidoine

Le suc de plante est carctéristique par sa couleur orange vive

Son nom est un dérivé du latin “chelidonium” signifiant hirondelle. La coutume romaine du 1er siècle après J.C, voudrait que la chélidoine porte son nom “d’hirondelle” car les oiseaux du même nom utiliseraient les fragments de la plante dont s’écoulerait abondamment un suc coloré, pour en frotter les paupières de leurs oisillons et aider ainsi à leur ouverture.

Au Moyen Âge, on a pensé que le suc jaune vif à orangé de cette plante pouvait métamorphoser, telle la pierre philosophale, tout métal quelconque, en or! Ce qui semble… Malheureusement, être faux! (Sans ça, je serais déjà multimillionnaire depuis bien longtemps).

Pour utiliser le suc de la chélidoine, il vous suffit de casser une feuille à sa base (cela évite de casser la tige de la plante elle même et donc de la faire mourir), d’attendre que s’écoule le suc (le “jus” de la plante) et de l’appliquer tel quel sur le cors. Et ce, 2 à 3 fois par jour. Attention néanmoins de ne jamais en appliquer sur une plaie! Attendez ensuite quelque minutes que celui-ci sèche avant de vous rechausser (cela évite de plus que vous ne tachiez vos chaussures).

Deuxième option, pour le reste de l’année ( la chélidoine prenant vie à l’arrivée des hirondelles -à savoir le printemps-, et disparaissant avec elles-lorsque l’automne arrive-),

Le figuier

Figuier et figues encore vertes
Figuier et figues encore vertes

Cet arbre est aussi vieux que Mathusalem lui même! Et même bien plus si on en croit de récentes découvertes (2006) de figues de plus de 9000 ans dans la vallée du Jourdain. Je dirait même que cet arbre était déjà là du temps d’Adam et Eve! Enfin, au moins dans la tradition juive, où l’arbre de vie est apparenté non à un pommier, mais plutôt à un figuier! Utilisé il y a donc longtemps déjà, notamment pour les fruits qu’ il porte, cet arbre à encore de nombreuses qualités moins connues, dont celle de détruire cors et verrues par l’application répétée du suc que renferme ses feuilles (tiges des feuilles) et ses branchages.

Comme vous l’aurez compris, pour l’utiliser contre les cors vous n’aurez qu’à, comme pour la chélidoine, cueillir une feuille fraîche, et appliquer le suc qui s’en écoule sur le cors (ou la verrue) en question. Ce suc est agressif, il faut donc éviter de l’appliquer sur de la peau saine ou une plaie, et ne l’appliquer que 2 fois par jour.

Et enfin, si vous en avez dans votre jardin, n’hésitez pas à utiliser vos soucis!!! Ou calendula (officinalis). Je vous en ai déjà un peu parlé dans mon article sur ” les boutons” https://www.mes-plantes-medicinales.com/lutter-contre-les-boutons/

Le calendula officinalis

fleur de souci
fleur de souci

Cette fois-ci, ce sont les pétales que l’on utilisera. En effet, il vous faudra les écraser, et les appliquer telles quelles sur le cors (ou la verrue), ce qui est nettement moins pratique à faire que pour le suc des plantes précédentes, mais n’en est pas moins efficace. Si vous avez une bande de coton, vous pouvez par exemple préparer les pétales le soir, et laisser poser la bande au coucher…

Je vous laisse seul juge de la meilleure option pour vous! 😉

Et si vous avez d’autres astuces natures, n’hésitez pas! A très vite! -Nina

Partagez l' article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •   
  •   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *