La Touristà ou plus communément...La diarrhée - Mes Plantes Médicinales

Articles

Là Touristà! Olé!

Aujourd’hui, je vais vous parler de celle que l’on aime pas particulièrement voir débouler pendant nos week-ends ou nos vacances, celle que l’on redoute, et qui parfois nous surprend en rentrant à la maison, à la sortie de l’école, au boulot, quand arrive l’automne, au beau milieu de l’hiver, bref, à tout moment de l’année et de la journée, celle que l’on surnomme avec effroi…. La touristà! (Pour ceux qui n’auraient pas compris l’allusion subtile à la chose, je parle bien évidemment…. De la diarrhée!). Mais rassurez vous, il y a des moyens naturels et rapides de chasser la malvenue! Voici quelques plantes qui sauraient devenir bien utiles pour chacun d’entre nous…

Le chêne pédonculéQuercus robur ou chêne commun

chêne pédonculé: doit son nom au long pédoncule, sorte de tige au bout de laquelle se trouvent les glands.
Ce chêne doit son nom au long pédoncule -tige- au bout duquel se trouvent les glands

L’on utilise pour parer la diarrhée, les feuilles du chêne, et ce,

  • en décoction
  • dans un litre d’eau
  • de 4 cuillères à soupe de feuilles
  • qu’on laisse bouillir pendant une vingtaine de minutes
  • et que l’on prendra quelques jours seulement

Le Cognassier (l’arbre donnant les coings) –Cydonia oblonga

Le cognassier donne de beaux fruits ressemblants à des poires ; les coings
Le cognassier donne de beaux fruits ressemblants à des poires ; les coings

Vous pouvez consommer le coing en marmelade, en compote, en gelée… A votre convenance! Néanmoins il vous faudra, pour une bonne efficacité, en consommer au moins 150 grammes. Vous pouvez aussi exprimer le suc des coings que vous allongerez avec de l’eau et que vous pourrez prendre tout au long de la journée (moins efficace car ne contenant pas les éléments de la pulpe du fruit).

Le fraisierFragaria vesca

Le fraisier sauvage
Le fraisier sauvage

Le fraisier s’utilise contre… L’indisposition intestinale, en décoction. On utilisera des racines coupées en morceaux et/ou des feuilles , à hauteur de 5 cuillères à soupe dans 1 litre d’eau, bouillies pendant 10 à 20 minutes environ. La préparation obtenue peut-être consommée toute la journée le temps de calmer les symptômes.

Bien-sûr, pensez dans tous les cas à bien vous hydrater.

( Attention, si les symptômes persistent, vous devez aller voir votre médecin, car il y a un réel risque de déshydratation pouvant devenir très dangereux pour votre santé)

Partagez l' article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •   
  •   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *