Les Céphalées... Quelle prise de tête!!! - Mes Plantes Médicinales

Articles

Les Céphalées… Quelle prise de tête!!!

Qui n’a jamais souffert ce fichu mal de crâne à s’en taper la tête contre les murs?!? Pas moi! Ça m’arrive même assez souvent pour ainsi dire. Les causes en sont multiples; fatigue, problème de vue, alcool ;P, enfant(s) :O lol

Mais ça n’est pas une fatalité! Faute de pouvoir empêcher sa venue (ou vous débarrasser de votre progéniture et de ses cris stridents le temps que votre céphalée s’en aille! 😉 ), je peux au moins vous présenter quelques remèdes simple pour calmer tout ça. On utilisera pour cela: La Camomille Romaine, le Basilic et la Primevère.

  • La Camomille Romaine Anthemis nobilis– ou camomille officinale

Chez les anglo-saxons, la plante étaient sacrée, et de ce fait, elle était portée par les futurs rois lors de leur cérémonie de couronnement.

Et petite anecdote personnelle, la totalité de la camomille romaine commercialisée ( je ne parle pas de celle que vous pouvez trouver dans la nature, bien entendu!) est produite à Chemillé – près de chez moi 🙂 -, une petite ville du Maine-et-Loire. Enfin, euuh… revenons à nos moutons!

Pour utiliser la camomille efficacement contre vos maux de tête, vous devez l’utiliser:

  • en infusion
  • à hauteur de 6 cuillères à soupe de fleurs
  • pour un litre d’eau

L’infusion est prête lorsqu’elle revêt une belle couleur jaune or.

Le Basilic – Ocimum basilicum

Plante sacrée pour les hindous, le basilic sert d’offrande pour le dieu Krishna, et est laissée aux morts pour faciliter leur passage dans l’au-delà.

Peinture, Art, Murale, Toile, Culture

Peinture du dieu Krishna

Vous utiliserez ici le basilic non comme condiment, mais en infusion.

Pour une infusion efficace de basilic il vous faudra:

  • 4 cuillères à soupe de feuilles (fraîches ou sèches)
  • pour un litre d’eau
  • à prendre matin, midi et soir si besoin.

La PrimevèrePrimula veris– ou coucou

Grass, Pré De Fleurs, Plantes, Nature
Primevère ou coucou, fleur jaune du printemps…

Utilisée depuis l’Antiquité pour traiter la paralysie (on l’appelle d’ailleurs parfois “fleur de la paralysie”), la primevère voit ses vertus calmantes mises à contribution bien plus tard pour traiter l’insomnie, la toux, les maux de tête, la constipation, l’hystérie. Hildegarde de Bingen au Moyen-Âge, la nommera la “clef des portes du Paradis”. Car, selon la légende, la primevère serait née du trousseau de clefs de Saint Pierre (gardien de la porte du Paradis) tombé malencontreusement sur Terre dans un moment d’inadvertance de ce dernier, quand il entendis quelques malotrus essayer d’entrer au Paradis par la porte de derrière (et non par la Grande Porte, celle qu’il gardait). En Angleterre la primevère est d’ailleurs appelée “herbe de Saint pierre”. La primevère qui nous intéresse est commune, C’est la primevère officinale, qui se reconnaît par les 5 petites tâches orangées qui marque son centre. Il faut noter que la primevère est une des premières fleurs du printemps (“prima vera”), qui tapisse alors les bords des routes, les fossés, les champs etc… Et que vous n’en trouverez donc pas passée cette saison, dans la nature. (Vous pouvez cependant en ramasser les fleurs en début d’année et les faire sécher pour en avoir à votre disposition à n’importe quel moment).

Pour une infusion de primevère il vous faudra:

  • 4 cuillères à soupe de fleurs
  • pour un litre d’eau bouillante
  • à laisser infuser une dizaine de minutes
  • et à prendre matin, midi et soir si besoin est.

Partagez l' article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •   
  •   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *